Interview d’Alexian – Arbitre référent au FC Guichen

Interview d’Alexian – Arbitre référent au FC Guichen

26 mai 2020

Arbitre référent FC Guichen

Bonjour Alexian, peux-tu te présenter ?
– J’ai 21 ans, référent arbitres et je vais entamer ma troisième année au club. Je pratique l’arbitrage depuis maintenant six ans où j’ai commencé à l’US Tresboeuf-Le Sel.

Alexian, pourquoi avoir décidé de prendre le sifflet pour le FCG ?
–  J’ai fait part de mon départ de l’USTS car je souhaitais voir autre chose, travailler avec une équipe d’arbitres, pouvoir conseiller les jeunes qui débutent en organisant des entraînements ou réunions. J’ai été mis en relation avec JC et j’ai arbitré plusieurs fois avec Mika, les deux ont réussi à faire pencher la balance du bon côté.

Question technique désormais : selon toi, quelle règle est la plus difficile à faire appliquer, et pourquoi ?
– Nico a dit dans son interview que ce qui était difficile, c’était de rappeler tous les ans les nouvelles règles. Je suis d’accord mais pour ne pas dire la même chose, je dirais que siffler les mains est compliqué (loi 12). Tous les ans, les critères sont modifiés mais tous les joueurs ne le savent pas. Aujourd’hui, un attaquant qui va marquer du bras, même si ce dernier est totalement collé au corps, verra son but refusé. Imaginez cette situation à la 85e minute alors que le score lui est défavorable. S’il n’est pas au courant de la loi, on va passer un sale quart d’heure ! Dans tous les cas, l’IFAB a décidé qu’une main d’un attaquant doit être sifflée et c’est très bien : que ce soit juste ou non, il n’y a pas besoin d’interprétation comme pour un défenseur.

Et dans le même domaine technique, si tu pouvais toucher à une seule règle, laquelle modifierais-tu ?
– Difficile à dire. Je serais tenté de modifier la loi 12 concernant les mains encore une fois. On pourrait siffler « main » dès que le bras ne serait plus collé au corps. Cela éviterait les interprétations des arbitres car on ne parlerait plus d’intentionnalité ou non. Aux joueurs de faire attention avec ça.

Qu’est-ce qui te plaît dans l’arbitrage ?
– C’est un ensemble. On voit le foot d’une façon différente. C’est beaucoup de gestion et de management, et associé au sport, c’est ce que j’aime. Il faut arbitrer pour prendre du plaisir. Un match qui se déroule très bien, dans la bonne humeur et avec des joueurs/éducateurs avec qui on peut discuter, c’est top.

Quelle situation compliquée as-tu vécu ?
– Il y en a eu quelques-unes en six ans. Cette année en Coupe de France, j’étais en touche. Avec la pression du match, l’un des bancs de touches implosait et j’ai demandé à l’arbitre central d’exclure un dirigeant en toute fin de match (90e). La tension est montée en tribunes et notre trio a été dérangé jusqu’à la sortie de notre vestiaire pour aller récupérer notre indemnité de match. J’ai cru qu’on n’allait jamais sortir de leur foyer ! Quand une équipe perd et qu’elle n’a pas le niveau, c’est très souvent la faute des arbitres malheureusement.

Merci Alexian ! Un dernier mot pour finir, pour toi, qu’est-ce qui est important pour se lancer dans l’arbitrage ?
– N’ayez pas peur de vous y intéresser, d’y réfléchir. Chaque personne qui débute est accompagné afin de ne pas être seule. On a eu Simon l’année dernière, Aodrenn cette année et Alexis l’année prochaine. Pour se lancer dans l’arbitrage, soyez motivé et la réussite suivra. Le FCG vous aidera à grandir dans cette fonction, j’en suis convaincu.

Merci Alexian !

Si vous aussi vous souhaitez intégrer l’équipe d’arbitre du FC Guichen, n’hésitez pas, contactez Alexian Taché 07 81 09 89 00.

fleche
LES PARTENAIRES
En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin d'assurer le bon déroulement de votre visite et de réaliser des statistiques d'audience. En savoir plus