Découvrez Aodrenn et l’arbitrage au féminin

Découvrez Aodrenn et l’arbitrage au féminin

12 mai 2020

FC Guichen Arbitrage Aodrenn

Bonjour Aodrenn, peux-tu te présenter ?
-Bonjour, je m’appelle Aodrenn et j’ai 21 ans. En juillet 2019, j’ai passé la formation d’arbitrage et rejoint le club du FC Guichen. Le district m’a chargée d’arbitrer la catégorie Seniors D3 pour mes débuts dans l’arbitrage.

Aodrenn, pourquoi avoir décidé de prendre le sifflet pour le FCG ?
– Je suis arrivée au FCG grâce à l’un de mes amis, Julien Kerdreac’h. Je remercie encore aujourd’hui Julien de m’avoir permis de rencontrer Alexian, référent arbitre et JC, éducateur du club. De nature curieuse et motivée, je me suis lancée dans une nouvelle aventure, celle de l’arbitrage. Ayant eu l’expérience de joueuse puis entraîneuse, il était important pour moi de découvrir l’essence même du football.
Entrer en tant qu’arbitre féminine dans ce club était pour moi une réelle chance. J’y ai découvert un staff, une famille, qui m’ont accompagnée tout au long de mes expériences pour me permettre de progresser. Je n’aurais pas pu mieux arbitrer qu’avec ce club à mes côtés.

Question technique désormais : selon toi, quelle règle est la plus difficile à faire appliquer, et pourquoi ?
-La loi 11, le hors-jeu, repose uniquement sur la confiance entre l’arbitre central et l’assistant. En D3, les assistants sont bénévoles. S’ils se trouvent en position impartiale, le match se déroule dans les meilleures conditions. En revanche, un comportement injuste en la faveur de son équipe serait lourd de conséquences.

Et dans le même domaine technique, si tu pouvais toucher à une seule règle, laquelle modifierais-tu ?
-La loi 8 « Coup d’envoi et reprise du jeu ». L’équipe qui remporte le TOSS gagne un avantage, celui de choisir la direction de l’attaque ou l’engagement. Cette technique induit la chance, il serait bien de trouver un moyen de réduire cette chance. Dans chaque match, il y a un favori et un outsider. Ce TOSS peut déséquilibrer la rencontre dès le début en favorisant l’une des équipes. Alors, pourquoi ne pas laisser le choix à l’arbitre de décider à qui revient quoi, en étant arbitraire sur une décision qu’il jugerait logique ?

Qu’est-ce qui te plaît dans l’arbitrage ?
-Arbitrer. L’arbitre est un spécialiste des Lois du jeu chargé de veiller à leur application pour assurer la sécurité des joueurs et la régularité de la compétition. C’est ça qui m’inspire et qui me plaît.

Quelle situation compliquée as-tu vécu ?
– Lors d’un de mes premiers matchs, j’ai eu malheureusement l’occasion de distribuer de nombreux cartons dont deux rouges. Match de derby avec une certaine rivalité. Chaque sanction était prise à cause de comportements se traduisant par des violences physiques et verbales, que ce soit à l’égard du corps arbitral, des joueurs ou du public.

Merci Aodrenn ! Un dernier mot pour finir, pour toi, qu’est-ce qui est important pour se lancer dans l’arbitrage ?
– Ce que je souhaiterais à une personne souhaitant se lancer dans le domaine de l’arbitrage sont les points suivants :
o S’instruire en visionnant des faits réels et une expérience virtuelle. Lorsque nous sommes officiels, nous avons à notre disposition une plateforme qui nous permet de travailler cela.
o Garantir une passion certaine pour l’arbitrage en se reconnaissant à travers les compétences et les qualités requises que l’arbitrage nécessite (impartialité, équité, justice).
o Etre animé par le football.

Merci Aodrenn pour l’interview complète. A chaque féminine ayant des questions ou s’interrogeant sur la place de l’arbitrage féminin, manifestez-vous pour être mis en relation avec Aodrenn qui sera à même de vous répondre !

Si vous aussi vous souhaitez intégrer l’équipe d’arbitre du FC Guichen, n’hésitez pas, contactez Alexian Taché 07 81 09 89 00.

fleche
LES PARTENAIRES
En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin d'assurer le bon déroulement de votre visite et de réaliser des statistiques d'audience. En savoir plus