Du rififi pour la descente de DH en DSE

Du rififi pour la descente de DH en DSE

13 juin 2014

Incroyable scénario au sein de l’élite régionale : le match Rannée-La Guerche – Paimpol, donné à rejouer par la Fédération française, risque de modifier le nom du premier relégable en DSE.« C’est une faute administrative commise par le secrétariat de la Ligue de Bretagne. » Responsable des commissions sportives de la Ligue, Philippe Le Yondre reconnaît que les services de la Ligue ont commis une erreur. Les faits sont simples. En commission de discipline, le joueur du Stade Paimpolais, Mathieu Mauger, écope de deux matchs de suspension. Cette sanction se termine le lundi 24 mars. Problème, lors de la saisie de la sanction dans le système informatique, une secrétaire se trompe et inscrit trois matchs de suspension.

Le 30 mars, lorsque Paimpol se déplace à Rannée-La Guerche, les dirigeants guerchois, en se basant sur le procès-verbal de la Ligue, posent des réserves quant à la qualification du joueur paimpolais. En première instance, la commission de discipline de la Ligue rejette la demande du club bretillien et valide le résultat de la rencontre : une victoire de Paimpol (2-3). La Guerche fait appel toujours au niveau de la Ligue sans plus de succès et décide donc de porter le dossier au niveau fédéral.

« Nous avions déjà commun un problème similaire contre Cesson en novembre,raconte Pierre-Yves Ferré, le président de La Guerche. On nous avait parlé d’une erreur administrative et nous n’avions pas été plus loin. Mais la deuxième fois, nous avons décidé d’aller au bout car on ne voulait pas se faire avoir. » Mardi soir, la commission fédérale des règlements et des contentieux a infirmé la décision de la Ligue de Bretagne et donné raison à Rannée-La Guerche en donnant tout simplement le match à rejouer.

Une DH à 15 équipes ?

Cette décision serait sans conséquence si le résultat n’avait pas d’influence sur le classement final de la DH. Or, si Rannée-La Guerche s’impose devant Paimpol, plus de trois semaines après la fin du championnat, le club n’est plus en position de relégable. C’est donc Guichen, après avoir pourtant acquis son maintien sportivement avec un petit point d’avance sur Rannée, qui serait contraint d’évoluer en DSE, la saison prochaine.

Pour l’entraîneur du FC Guichen, cette possibilité n’est pas envisageable. « On a acquis notre maintien sur le terrain. On a gagné notre place en DH. Point. En terme d’éthique sportive, c’est tout simplement impossible ».

Du côté de Paimpol, de toute façon relégué en DSE, la position est claire. « Nous n’avons pas pris de décision pour le moment mais on se dirige vers un forfait, précise Raymond Le Deu, le président de Paimpol. Il est difficile de rejouer un match trois semaines après la fin du championnat. »

Donc, selon toute vraisemblance, Rannée-La Guerche va gagner son match sur tapis vert et ainsi assurer son maintien parmi l’élite régionale. Mais il n’est pas certain que le FC Guichen soit condamné à descendre. Dans les couloirs de la Ligue de Bretagne, une autre solution fait son chemin. Puisque l’instance a commis une erreur, elle doit l’assumer. La Division d’Honneur pourrait donc être constituée de quinze équipes la saison prochaine. Une façon pour la Ligue de réparer son erreur. Une décision devrait être prise en début de semaine prochaine. Reste que la question du nombre de descentes de DH ou de montées de DSE fera forcément débat pour l’exercice 2014-2015.

Gwen Corbin (à gauche), l’entraîneur de Guichen qui a acquis son maintien sur le terrain, se retrouve en position de relégable en raison d’une erreur administrative de la Ligue de Bretagne, à propos de la suspension du joueur paimpolais Mathieu Mauger (au centre). C’était le 30 mars dernier lors d’une rencontre entre Rannée-La Guerche, entraînée par Yannick Courteille (à droite) et le Stade Paimpolais.

Nicolas CARNEC.

Ouest-France du 13/06/2014

fleche
LES PARTENAIRES
En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin d'assurer le bon déroulement de votre visite et de réaliser des statistiques d'audience. En savoir plus