R2. Stade Pontivy (B) – Guichen (B) : 0-3 Dominer n’est pas gagner.

R2. Stade Pontivy (B) – Guichen (B) : 0-3 Dominer n’est pas gagner.

15 janvier 2018

Les Pontivyens Le Paih et Denis ont tenté en vain de percer la défense visiteuse.

Dominer n’est pas gagner. Ce vieil adage a, une nouvelle fois, été vérifié par la réserve du Stade Pontivyen qui, malgré une nette domination territoriale, s’est sévèrement inclinée 3-0 face à Guichen (B).

Les visiteurs donnaient le ton de la partie en ouvrant le score par Derosier, qui reprenait un centre au premier poteau de Pavoine (0-1, 9′). Les Pontivyens allaient alors courir sans succès vers l’égalisation durant toute la première période. Le Pabic, Le Peih et Guéhenneux redoublaient d’effort, mais aucune de leur tentative ne mettait réellement le gardien visiteur, Commereuc, en danger.

Pontivy cède

L’entame de la deuxième période offrait le même scénario que la première et, sur un dégagement qui lobait la défense pontivyenne, Samson se saisissait du ballon et doublait la mise (0-2, 48′). Les locaux remettaient du coeur à l’ouvrage, sans arriver à le concrétiser. Sur un centre de Rolland, une reprise de Le Gouellec faisait trembler le poteau des buts adverses (56′), tout comme un tir croisé de Nicolo (79′). Les Pontivyens tentaient le tout pour le tout, mais le tir de Guéhenneux était aussi repoussé par le poteau (88′). La réussite était décidément du côté de Guichen, qui aggravait le score grâce à Planchais (0-3, 90’+ 3).

« C’est une très mauvaise opération pour nous. Les garçons ont été généreux dans l’effort, mais n’ont malheureusement pas trouvé l’efficacité pour réussir à conclure », constatait Christian Salou, l’entraîneur pontivyen. « Cette victoire va nous permettre de souffler un peu plus. On a su être réaliste », soulignait, de son côté, le Guichenais Jean-Christophe Pengam.

© Le Télégramme 15-01-2018


Les deux équipes avaient besoin de points pour s’éloigner de la zone rouge. La réserve de Guichen réalise la bonne opération.
Elle ouvre rapidement la marque. L’arbitre laisse jouer suite à une faute sur Pavoine. Le Prince centre pour Derosier qui n’éprouve aucune difficulté à battre Tissaud (0-1, 9’). C’est l’unique action offensive guichenaise en première période. Les Stadistes ne sont guère plus dangereux. Nous retiendrons une tête de Le Peih (20’) sur un centre de Guéhenneux et une frappe lointaine de Le
Gouellec (23’).
La seconde période est plus animée dans chaque camp. Guichen double la mise dès la reprise : Samson hérite d’un long dégagement d’Hardy pour loger le ballon sous la transversale (0-2, 48’). Les Morbihannais poussent et mettent la défense en difficulté : la frappe de Le Gouellec (56’) sur un centre de Rolland passe près de la cage de Commereuc. Moisan n’est pas plus chanceux, lorsque sa tête passe près de la transversale (68’) et croise trop (79’). Les Bretilliens cherchent à se mettre à l’abri, avec un tir de Leveil (80’) dégagé sur la ligne par Goupil, alors que le gardien avait déserté sa cage. Dans le temps additionnel, Planchais clôt la marque (0-3, 90+2’). Le score est sévère pour les Pontivyens face à une équipe réaliste.

STADE PONTIVY – GUICHEN : 0-3 (0-1).
Arbitre : M.Quéré.
BUTS. Derosier (9’), Samson (48’), Planchais (90+2’).
Christian Salou (Pontivy) : « Comptablement, on fait une mauvaise opération. Ils étaient solides derrière et ont été réalistes. On a manqué d’efficacité. Les joueurs ont été constants dans l’effort. »
Jean-Christophe Pengam (Guichen) : « On sort la tête de l’eau et on prend un peu de distance avec la zone rouge. On a eu de la réussite. Je suis content pour le groupe. »

Ouest-France du 15/01/2018

 

fleche
LES PARTENAIRES
En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin d'assurer le bon déroulement de votre visite et de réaliser des statistiques d'audience. En savoir plus