OF. Ganivet : « Pas envie de s’arrêter là »

OF. Ganivet : « Pas envie de s’arrêter là »

30 septembre 2017

N3. Plabennec – Guichen, samedi (18 h).

Président depuis trois ans, Olivier Ganivet trace les contours de son projet.

Comment jugez-vous l’évolution du club depuis votre arrivée à la présidence ?

On a franchi des paliers. L’équipe première est montée en N3 et nous avons récemment obtenu le label élite. C’est une superbe récompense. Au niveau partenariat, on a bien avancé aussi en doublant en un an et demi le nombre de partenaires. Les nouveaux maillots font partie de l’identité club que je voulais mettre en place.

Pour le moment, au niveau sportif, cela se passe plutôt bien.

Le groupe vit superbement bien. Les nouveaux apportent un gage technique supplémentaire. Après quatre matches, on est quatrièmes avec sept points et la meilleure défense. On a déjà deux victoires et on a fait un très bon nul contre Lannion. Je suis globalement satisfait.

Malheureusement, il y a eu cet accroc en Coupe de France contre Argentré-du-Plessis aux tirs au but…

Il y a eu énormément de déception. La Coupe de France, c’est une magnifique fête pour un club. Cela fédère tout le monde. Pour nous, c’est raté cette année. Du coup, on ne va jouer qu’un week-end sur deux et pour le rythme c’est un peu plus embêtant. Mais cela peut être un mal pour un bien.

Concrètement, maintenant, c’est quoi l’objectif ?

Le maintien avant tout. Beaucoup de gens avaient dit que le niveau N3 serait une DH améliorée mais en voyant les matches on voit que c’est un vrai niveau CFA2 (ex N3). Il faut que l’on apprenne et on est là pour ça. À Guichen, on a une qualité : l’humilité mais il va falloir compter sur nous. On est une équipe pas simple à manoeuvrer avec une vraie qualité de jeu cette année.

Où voyez-vous le FC Guichen dans quelques années ?

On a toujours envie de progresser. Je pense que l’on a encore un travail de structure à faire mais on pourrait tutoyer le haut de tableau et pourquoi pas un jour ambitionner d’aller voir au-dessus. Je me dis que rien est impossible.

Le groupe : Desfontaine, Gloux, Février, Nyamsi, Poder, Grabowski, Mohamed, Rio, Bdioui, Olivon, Babel, Rousseau, Nadjitam, Sanogo. Entraîneur : Gwen Corbin.

Ouest-France du 30/09/2017

fleche
LES PARTENAIRES
En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin d'assurer le bon déroulement de votre visite et de réaliser des statistiques d'audience. En savoir plus