Un millier de spectateurs sont attendus samedi pour le match de Coupe de France entre le FC Guichen et Plabennec.

Un millier de spectateurs sont attendus samedi pour le match de Coupe de France entre le FC Guichen et Plabennec.

5 décembre 2014

Un millier de spectateurs sont attendus samedi pour le match de Coupe de France entre le FC Guichen et Plabennec. Entre derniers préparatifs et ferveur, petit tour d’horizon chez les rouges et blancs.

Réunion de calage

Mardi midi, dernière réunion de calage pour les cinq-six responsables des différents pôles : restauration, sécurité… « Une vingtaine de bénévoles sont prévus pour les galettes-saucisses et la buvette. On aura aussi huit stadiers, pour répondre aux normes de la coupe de France. Quatre personnes pour gérer les parkings et huit personnes aux entrées, lesquelles ouvriront leurs portes dès midi… », énumère Olivier Ganivet, co-président du FC Guichen depuis un an, après dix ans comme joueur et comme coach de l’équipe réserve. Les 80 bénévoles du club sont quasi tous sur le pont en ce moment. Galvanisés par ce moment qu’ils veulent historique.

Vidéos sur internet

Les vidéos de soutien s’enchaînent sur le site internet du FC Guichen (hébergé sur la plateforme footeo) et sur la page Facebook, qui « compte à présent 600 fans. Cent de plus cette semaine rien qu’avec les vidéos ! » (lire Ouest-France du lundi 1er décembre). Denis Brogniart, l’animateur de Koh Lanta, a fait un carton. Le gardien de but Grégory Coupet, le sélectionneur Didier Deschamps (enfin presque !), Vincent Cerutti, l’animateur de Danse avec les Stars, Miguel Derennes, sur Rires et chansons mais aussi dans l’équipe de Cyril Hanouna sur D8, sont déjà passés. Et Barack Obama y est allé de son petit couplet hier. « Une parodie, comme Deschamps, car on ne se prend pas au sérieux », souligne Olivier Ganivet.

Le buzz pour sortir du lot

L’idée lui est venue de « faire un truc un peu décalé » après le 7e tour. « Certains bénévoles apportent leurs compétences en électricité, secrétariat ou s’investissent pour laver les maillots. Moi, j’ai voulu apporter mon savoir-faire dans la com’et mon carnet d’adresses ». Dirigeant de Tondirect, il connaît beaucoup de monde dans les radios du groupe NRJ (Rires et chansons, Nostalgie, Chérie FM et NRJ) « Avec presque 500 licenciés, on est l’un des cinq plus gros clubs du bassin rennais, comparable à la TA de Rennes par exemple. Mais on a une image rurale, un peu campagnarde, qui nous pose problème pour le recrutement des joueurs ou la recherche de partenaires. Il faut communiquer fort et différemment pour sortir du lot. En faisant le buzz, on rend aussi hommage à tout le boulot des bénévoles. »

Mascotte

Créée en septembre 2013 avec un graphiste rennais, « Gwic » a pris chair pour la Journée nationale des débutants, qui a rassemblé 3 000 gamins en juin. Son nom vient de Gwic-Ec-Hen, bourg des sources, la racine étymologique de Guichen. La mascotte permet de faire passer le message aux mômes du club, notamment « les 12 règles de bonne conduite ». Elle fera l’animation samedi, et peut-être donnera le coup d’envoi. On pourra aussi se faire maquiller aux couleurs du club.

Produits dérivés

C’est leur retour ! 500 écharpes aux couleurs du club ont été fabriquées spécialement, dans les Côtes-d’Armor. « Elles seront vendues 10 € à partir de vendredi après-midi au foyer et sur place samedi, dans un espace dédié où on trouvera aussi les mugs, annonce Olivier Ganivet. Et on lance une boutique du club sur internet. »

Décompte

« Les services techniques de Guichen ont fait un gros boulot pour obtenir l’homologation du terrain. » Leur tâche se poursuit ces jours-ci avec la mise en place des barrières, la création d’un tunnel d’accès pour les joueurs et la pose de grillages le long de la main courante pour sécuriser leur entrée sur le terrain. Les joueurs ont fait leur dernier entraînement hier soir.

Samedi 6 décembre, à 14 h 15, stade Charles-Gautier à Guichen. 6 € tribune et 5 € pourtour (demi-tarif femmes et moins de 18 ans. Gratuit pour les 226 enfants de l’école de foot de Guichen).

Katia MALARET

Quotidien Ouest-France du 05/12/2014

fleche
LES PARTENAIRES
En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin d'assurer le bon déroulement de votre visite et de réaliser des statistiques d'audience. En savoir plus