Guichen se qualifie aux dépens de Bellevue à la 93e

Guichen se qualifie aux dépens de Bellevue à la 93e

17 novembre 2014

Coupe de France, 7e tour. Bellevue (PH) – Guichen (DH) : 1-2. Les Nantais ont mené, raté le break et finalement perdu dans les arrêts de jeu. Pas malheureux, les Guichenais accèdent au 8e tour. Historique pour les Bretons.Le beau parcours de la bande à Loutfi Zébidi est terminé. Après avoir sorti L’Herbergement, Montaigu, Mareuil, Saint-Nazaire Immaculée, Saumur et Saint-André-des-Eaux, les Nantais ont chuté de manière cruelle puisque battus dans les arrêts de jeu face à une formation hiérarchiquement supérieure (DH Bretonne). « Nous sommes abattus, soupirait l’entraîneur-joueur. On aurait pu passer. Nous avons eu les meilleures occasions. »

Ce n’est rien de le dire ! Les Nantais, qui ont ouvert logiquement le score par Keita, suite à une grossière erreur de Mouton (1-0, 32e), ont été très dangereux. Keita (7e, 62e, 76e), Ziouche (25e, 47e, 69e) et El Hayami (40e) ont donné le tournis à des défenseurs de DH.

« On doit rentrer à 2-0 à la mi-temps, regrettait le coach. On avait pris le dessus. J’ai de gros regrets. Si on marque le penalty, ça aurait pu changer pas mal de choses. » Mais, à 0-0, Makiésé a trouvé le poteau sur le coup ! « C’est beaucoup de déception. On était tout proche. »

Les Guichenais, absents des débats au cours du premier acte, sont revenus avec de bien meilleures intentions après les oranges. Josset (le déclic sans nul doute) et Domingos sont, d’ailleurs, entrés dès la pause. « Nous étions laborieux en première, concédait Gwénaël Corbin, le technicien breton. On a récupéré le ballon plus haut ensuite. On a serré un peu plus leur 10. »

Le joueur de Bellevue, Moktar Keita, excellent en début de partie, a, en effet, disparu de la circulation. « Il ne faisait plus la même chose. La différence est là. » En face, Olivon, est, lui, entré dans son match et a grillé la politesse à tout le monde, en contre, pour égaliser (1-1, 72e). Héligon et consorts ont continué à pousser et pris un avantage définitif sur un coup franc excentré de Josset, que personne n’est venu toucher (1-2).

« Je suis en colère car, pour moi, il n’y avait pas faute », pestait Loutfi Zébidi pendant que Gwenaël Corbin assurait qu’il avait tout prévu. « C’est le scénario idéal, souriait l’ancien Rennais. On avait pris l’option de garder des joueurs offensifs sur le banc. On voulait faire ce coup-là dans les 30 dernières minutes. On pouvait être mené. Je savais qu’on avait plus de jambes. Je souhaitais même les prolongations. »

Le FC Guichen n’en a finalement pas eu besoin pour se qualifier pour le huitième tour. « C’est la première fois pour nous, c’est historique ! »

JSC BELLEVUE – FC GUICHEN : 1-2

Mi-temps : 1-0.

Buts : Keita (32e) pour Bellevue ; Olivon (72e), Josset (90e +3).

Avertissements : Martin (41e), Makiésé (56e), Zebidi (74e), Cissé (78e) à Bellevue ; Kamissoko (34e). Arbitre : M. Prévot.

JSC BELLEVUE. Garcia, Martin, Gurun, Cissé, Makiésé, Le Paih, Zebidi, Toulagui (Abdeddine, 65e puis An You Essono, 90e), El Hayami, Keita, Ziouche, Oudji. Entraîneur : Loutfi Zébidi.

FC GUICHEN. Mouton, Gloux, Caron, Blanchet (Domingos, 45e), Héligon, Delanöé, Troufflard (Josset, 45e), Bichot, Olivon, Kamissoko, Beuzet (Sanogo, 45e). Entraîneur : Gwénaël Corbin.

Toulagui et les Nantais ont pourtant dominé les Bretons de Guichen mais ces derniers l’ont emporté dans les derniers instants.

Ouest-France du 17/11/2014

fleche
LES PARTENAIRES
En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin d'assurer le bon déroulement de votre visite et de réaliser des statistiques d'audience. En savoir plus