Ganivet : « J’ai quelques insomnies… »

Ganivet : « J’ai quelques insomnies… »

24 mars 2018

N3. Guichen – Dinan-Lehon, samedi (18 h). Le président guichenais a accepté d’évoquer la situation complexe actuelle.

L’absence de Gwen Corbin

Olivier Ganivet, Président du FC Guichen : C’est vrai que ça a surpris tout le monde. Gwen est en arrêt de travail après un coup de fatigue. Cela n’arrive pas souvent mais c’est comme dans une entreprise, quand un salarié est absent et bien on fait avec et on s’organise. Il y a un ensemble de choses. Premièrement, la saison est longue. Je ne sais pas si les gens se rendent compte que l’entraînement a démarré début juillet sans compter la préparation d’avant saison suite à notre montée. Cela a demandé beaucoup d’énergie. Deuxièmement, en hiver on ne travaille pas dans des conditions optimales pour un club de N3, on ne va pas se mentir.

La situation sportive

Tant que l’on n’a pas passé la ligne d’arrivée rien n’est fait. Certes, nous sommes relégables mais avec un match en retard contre Concarneau qui est derrière nous. Il reste sept matches dont trois face à des équipes de notre rang. Il n’y a pas du tout péril en la demeure. On ne prendra pas vingt et un points mais on en prendra ça, c’est sûr. Notre victoire contre Plabennec prouve qu’on peut aussi accrocher les premiers du championnat. »

Le rôle du président

Je serai sur le banc car je veux envoyer un message fort. Je sais être là dans les bons moments mais aussi quand il y a des coups durs. Là, on est dedans donc c’est normal que je sois là. Si on me demande d’intervenir dans la composition de l’équipe, je donnerais mon avis. Après, je n’ai jamais touché au sportif car je pense que ce n’est pas mon rôle. De réfléchir à plusieurs cerveaux c’est toujours mieux. Mon rôle sera de lever les doutes.
Forcément que ce n’est pas simple. En tant que président ça me donne quelques insomnies. Avec Jean-Christophe Pengam, on est dans la continuité. Je voudrais déjà le remercier parce qu’il s’occupe effectivement de la N3 mais aussi de tous les jeunes du club. Il a pris ça au pied levé et je lui tire mon chapeau car ça lui fait beaucoup de boulot. En bon Guichenais qu’il est, il tient la
barre. »

Le groupe : Commereuc (g), Babel, Kamissoko, Olivon, Le Guennec, Février, Rousseau, Sanogo, Poder, Nyamsy, Mohamed, Josset plus 13 et 14 à désigner.

Ouest-France – 25/03/2018

fleche
LES PARTENAIRES
En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin d'assurer le bon déroulement de votre visite et de réaliser des statistiques d'audience. En savoir plus