DH. Desfontaine : « En Bretagne, c’est plus apaisé »

DH. Desfontaine : « En Bretagne, c’est plus apaisé »

10 décembre 2016

DH. Arrivé la saison dernière du Sud de la France, le portier guichenais a gagné en maturité et en sérénité. Mais garde un tempérament chaud.

Entretien

Vous qui viviez à Frontignan, pourquoi avoir choisi la Bretagne et Guichen?
Je suis arrivé à Rennes car je suis étudiant à l’ENS (Ecole normale supérieure) . Au départ, je me suis dirigé vers le Stade Rennais pour faire un essai qui m’a ensuite orienté vers Guichen et mis en relation avec Gwen (Corbin) qui était un ancien joueur du club.

Avez-vous changé votre approche et votre vision du foot depuis que vous êtes ici ?
Par rapport au football que je pratiquais dans le Sud, j’ai appris à me concentrer davantage et à parler moins, mais mieux. Cela m’a permis d’être plus calme. J’ai toujours le sang chaud mais j’ai appris à me contenir pendant le match. Je n’ai que 22 ans mais j’ai gagné en maturité.

Qu’est ce qui diffère entre les deux régions ?
J’ai joué des matches en Corse en jeunes avec Toulouse et c’est vrai qu’il y a un contexte dans le Sud qui est différent. Des fois, l’ambiance était survoltée. En Bretagne, c’est plus apaisé.

Être dans un club qui s’impose une rigueur défensive cela doit être plaisant pour un gardien ?
C’est dans l’ADN du club d’avoir une grosse culture défensive mais on est aussi beaucoup plus à l’aise dans la possession et dans notre manière de placer des attaques rapides. Avoir cette solidité, c’est vraiment une grosse plus-value. L’objectif, c’est la montée en National 3 et de rester la meilleure défense du championnat.

L’exigence de Gwen Corbin est-elle difficile à accepter au départ ?
Ce n’est pas compliqué dès lors que l’on comprend que l’on peut progresser individuellement et collectivement. C’est dans l’intérêt de tout le monde de se plier à cette exigencelà. On comprend vite que le coach est porteur d’une grande connaissance du foot. J’apprends beaucoup à son contact.

Dimanche (15 h). Guichen – La Montagne, Cesson – Plouzané, Viré – Locminé, Auray – CPB Bréquigny, ErguéGabéric – Redon, Concarneau B – Saint-Malo B.

Source : Ouest-France numérique du vendredi 8 décembre 2016

fleche
LES PARTENAIRES
En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin d'assurer le bon déroulement de votre visite et de réaliser des statistiques d'audience. En savoir plus