DH. Un dernier baroud d’honneur pour Guichen (+réforme 2017)

DH. Un dernier baroud d’honneur pour Guichen (+réforme 2017)

13 mai 2017

Moussa Kamissoko et Bryan Connan au duel, hier après-midi.

DH. Guichen – CPB Bréquigny : 1-0. Sur une réalisation d’Ewen Saulnier, les Guichenais ont offert à Yannick Héligon un beau cadeau de départ

Le temps additionnel était déjà bien entamé quand la tribune guichenaise s’est levée pour saluer une dernière fois la sortie de Yannick Heligon son fidèle serviteur aux trente licences. Un arrêt couronné d’un succès. Difficile de rêver mieux comme l’expliquait un Gwen Corbin ravi : « C’est bien pour Yannick car c’était un joueur emblématique du club. C’est une bonne fin pour lui et c’est tant mieux. Finir sur une montée, il le mérite. C’est une belle saison car on finit sur le podium. C’est bien pour le club. Cela va être nouveau pour le club. Guichen avance sans perdre ses qualités et ses valeurs. »

Si les Guichenais, assurés de jouer en N3 la saison prochaine, n’avaient aucune pression au niveau du résultat, on a senti quand même une envie de contrarier le rival voisin rennais. Et cela s’est fait de manière rapide puisque c’est Saulnier qui a profité d’un long ballon dans la profondeur pour faire la différence d’une frappe croisée devant Ah Ting (3′). La suite s’est résumée à une possession de balle cercliste sans que celle-ci ne soit concrétisée dans la zone de vérité guichenaise.

Un dernier match avec du rythme qui devrait laisser une petite amertume dans la bouche de Benoît Auréat le coach cercliste : « Je ne sais pas si c’est l’enjeu qui a désordonné mes joueurs sur ce dernier match car certains ont moins écouté et ont été moins appliqués sur le projet collectif. On a mal démarré mais le contenu a été intéressant. Ce qui est dommage, c’est de coincer sur ce dernier match. »

Les Rennais se contenteront de la R1 la saison prochaine.

GUICHEN – CPB BREQUIGNY : 1-0

Arbitre. M. Brisseau.

BUT. Saulnier (3′).

Ouest-France du 15/05/2017

Refonte des championnats.

Avec la refonte des championnats, le football régional va entrer dans une nouvelle ère. Le point. C’est le grand sujet de discussions derrière les mains courantes des stades depuis de longues semaines déjà : dans quel championnat votre équipe jouera-t-elle la saison prochaine ? La refonte des championnats va bouleverser le paysage du football régional. Et si « les clubs ont bien compris les choses », dixit Philippe Le Yondre, président du District d’Ille-et-Vilaine et responsable des compétitions à la Ligue, une tentative d’explication supplémentaire n’est pas de trop.

Le National 3, une « super DH »

Le premier élément à prendre en compte est le passage de 22 à 13 Ligues en France. La Bretagne n’est pas impactée par cela, puisqu’elle conserve sa zone de pratique, mais ce changement s’accompagne de l’arrivée du National 3. Douze poules de cette division existeront en France (Paca et Corse ne formeront qu’un groupe), dont une en Bretagne, et chacune sera gérée par sa Ligue de référence. Elle sera composée des équipes de CFA 2 de la région, peut-être de Plabennec si le club finistérien est relégué de CFA, et des cinq ou six premiers de DH. Cette nouvelle division, sorte de « super DH », sera le plus bas niveau national à compter de la saison 2017-2018. De son côté, le CFA devient le National 2 et le championnat de National, le National 1.

Le Régional 1, un hybride de la DH à la DSE

Plus haut niveau de Ligue, le Régional 1 va regrouper une large diversité de clubs : les équipes classées de 6 à 12 en DH, les sept premiers de chaque poule de DSE, les premiers des quatre poules de DSR et les deux meilleurs deuxièmes, ainsi que deux clubs vainqueurs d’un barrage (13e et 14e de DH contre les 8e de DSE). La première année, les différences de niveau au sein même d’une poule seront sans doute assez grandes, mais vont s’atténuer avec le temps. Ce championnat de Régional 1 sera composé de deux groupes de quatorze équipes.

Le Régional 2, une DSR élargie

Deuxième niveau de Ligue, le Régional 2 sera composé de 72 équipes, réparties en six groupes de douze. On y retrouvera : les équipes classées de la 9e à la 12e place de DSE, les deux moins bons deuxièmes de DSR et les classés de la 3e à la 10e place en DSR. Y seront également présents les trois premiers de chaque poule de DRH et les vainqueurs des barrages opposant les 1er de PH aux 11eet 12e de DSR (plus les deux meilleurs 4e de DRH). Enfin, dans le futur Régional 3, seront basculés toutes les autres équipes de DRH et PH, ainsi que les sept promus par département de District.

Quel calendrier ?

La dernière journée de Ligue a lieu ce week-end, mais il faudra attendre la fin de semaine prochaine pour avoir la composition précise des futurs groupes. Mardi, la commission des litiges et des contentieux se réunira pour examiner les différentes réserves émises par les clubs. Vendredi, la commission de gestion des compétitions validera les différents classements, en fonction de l’avis donné aux réserves et de l’article 12, qui prévoit des sanctions disciplinaires. « Certains clubs pourraient perdre jusqu’à deux points », précise Philippe Le Yondre. Les différents barrages auront lieu le 28 mai et le 4 juin.

Nicolas MANGEARD.

Ouest-France du 13/05/2017

fleche
LES PARTENAIRES
En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin d'assurer le bon déroulement de votre visite et de réaliser des statistiques d'audience. En savoir plus