Après-midi inoubliable au stade Charles-Gautier

Après-midi inoubliable au stade Charles-Gautier

7 décembre 2014

ouest-franceLe suspense a duré jusqu’aux prolongations, mais Guichen s’est incliné face à Plabennec, lors du 8e tour de la Coupe de France de football, hier. Reste que le parcours a été beau.

apres-midi-inoubliable-au-stade-charles-gautier

Reportage
Huitième tour de la Coupe de France. Le FC Guichen (DH) accueille le Stade plabennecois (CFA). Un moment historique pour le club. Deux divisions séparent les équipes.
Il est midi quand le site aménagé pour cette grande occasion ouvre ses portes. Les supporters accrochent les dernières banderoles et le kop se retrouve à proximité du but. Une demi-heure plus tard, les premiers spectateurs s’installent aux meilleures places… côté soleil !
La soixantaine de bénévoles est à son poste : parking, gestion des entrées, buvettes, restauration et sécurité tout autour du terrain. Un peu avant 14 h, les choses s’accélèrent. Tandis que Gwic, la mascotte du club, a fait son entrée sur le terrain et que les joueurs terminent leur échauffement, la file d’attente s’allonge au niveau de l’entrée dans le stade.
« Il n’y a plus personne dans le bourg » peut-on entendre au passage ! Les organisateurs estiment le nombre d’entrées entre 1 200 et 1 400, dont une centaine de supporters de Plabennec (Finistère). Du jamais vu au stade Charles-Gautier pour un match de footballeurs guichenais !
14 h 15, c’est l’entrée des équipes sur le terrain. Les Rouge et Blanc sont acclamés. Une ambiance exceptionnelle règne dans les tribunes et sur le pourtour du terrain. Le kop est particulièrement actif et se fait entendre.
Tout au long du match, il ne cessera d’encourager son équipe : « Allez, allez, allez le FCG », « On est chez nous, nous sommes fiers d’être guichenais »
À la fin du temps réglementaire, le score est de 0-0. Avant les prolongations, Gwen Corbin, l’entraîneur, rejoint ses joueurs. « Il faut faire l’effort. Allez les gars, trente minutes dans une vie, ce n’est rien ! »
Il faudra attendre la deuxième mi-temps des prolongations pour voir le rêve s’envoler avec un but de Plabennec. Déception, car il s’en est fallu de peu, mais des acclamations chaleureuses pleuvent. Les joueurs de Guichen se souviendront longtemps de cette journée. Une défaite, certes, mais aussi un beau moment de fête.

Ouest France, article pub
fleche
LES PARTENAIRES
En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin d'assurer le bon déroulement de votre visite et de réaliser des statistiques d'audience. En savoir plus